billet d'humeur·Non classé

Journée du droit des femmes

Laissez-moi vous écrire un pavé, non pas sur ma perception de cette journée qui marque une différence entre les sexes qui ne devrait pas existé, c’est comme mettre un gros coup de marqueur sur cette différence qui n’a pas lieu d’être mais j’ai plutôt envie de dire merci aux femmes du monde qui m’inspire chaque jour.

Dans ce monde, tout nous semble acquis. Et pourtant on voit les choses qui filent entre nos doigts. Comment garder un semblant de dynamisme et de combativité si notre société ne nous reflète aucunement ? Nous pouvons voyager aux quatre coins du monde, nous pouvons visiter l’invisible, mais dans notre propre pays des gens on faim, souffre, on la rage, des mères ce démène comme des lionnes pour protéger leurs proches et on les fustige pour cela. Comment peut-on se déclarer monde moderne si la chose la plus logique et la plus simple du monde n’est pas présente ?

Comment peut-on imaginer changer les choses si l’on nous promet une parité dans plus de 20 ans… 20 ans… j’aurais eu le temps d’avoir des enfants, d’avoir une fille, qui sait, elle aura grandis et qui se rendra compte que lorsqu’un homme se plain d’injustice elle en vivra deux fois plus. Elle regardera le monde et verra sa chance, car elle sera comme ma mère, elle regardera les autres avec amour et compassion, elle pensera que ce monde et ces habitants sont beaux et incroyables, sans visualiser une seconde qu’on l’a pensera naïve et idiote, une idéaliste voilà ce qu’elle sera.

Comment puis-je regarder mon enfant imaginaire et lui dire :

– Chérie, tu peux le faire, tu es capable de tout et le monde t’appartient ! Crois en t’es rêve, tu es belle, forte et intelligente et ne doutes jamais de toi. Être une femme ne te rend pas faible, ne te rend pas inférieur, c’est ceux qui pense devoir choisir pour toi qui le sont. Ceux qui pensent que le monde leur appartient, qu’ils valent mieux que toi sous prétexte qu’ils ont du pouvoir.

Du pouvoir, voilà le mot clef.

Qui, de parfaitement censé, donnerais plus de sous aux femmes (alors qu’il a la possibilité de donner moins sans problème) leur donner plus de pouvoir dans les entreprises ? Vous rendez-vous compte de l’absurdité de la chose ? Si l’on avait plus de pouvoir, les hommes en auraient moins… du moins c’est ce qu’il pense et oui là ça cloche donc des personnes qui se sente supérieures ose penser pour moi, à ma place, à ta place, ils pensent avoir le droit de choisir mon avenir, ton avenir.

La journée des droits des femmes, une journée qui méritera d’être célébrée quand tout cela sera derrière nous, comme un point final à ne jamais oublier, à ne jamais remettre en question, voilà qui semble beau et avant-gardiste, voire même ambitieux !

Et pourtant ce que j’ai pus entendre… :

– Tu es excessive, tu vois du sexisme partout ! Il faut que tu arrêtes, c’est vraiment n’importe quoi !

Effectivement, ne voir que des pubs de lessive ou c’est la gentille maman blanche qui fait le ménage en souriant, car elle a un super gène qui fait que ça ne lui pose aucun problème, mais non voyons qu’elle bonheur en ce jour ensoleillé ! Oh oui qu’elle aime même ça ! Mon Dieu de la Soupline c’est le plus beau jour de sa vie, gloussons ensemble… Cela peut semblait être un détaille, une anecdote. Mais le fait que ce soit normal et habituel fait que c’est loin d’être une petite pépite de sexisme dans le quotidien, cela prouve que c’est encré.

J’ai rencontré des mères au foyer formidables, fières de s’occuper de leur enfant, mais sont-elles pour autant que cela ? Non, en elles je vois des femmes incroyables, aux multiples facettes qui ont donné leur vie pour permettre à leur proche d’avoir la vie qu’elles leur souhaitent, ce sont des guerrières qui ont fait un choix difficile qui me serais impossible de faire. Car, chose incroyable, ont peut être féministe ET femmes aux foyer.

Alors pour toi, ménagère anonyme (personne ne voit le côté hyper insultant de cette phrase type ?), je crois en toi, tu fais partie des femmes qui voulais changer le monde, tu es de celle qui ont accepté sans bronché les viols de leurs maris, qui se faisais frapper sans pouvoir se plaindre, insulté par leurs proches si elle avait le malheur de faire différemment, qui ont protégé leurs enfants de toute cette merde et leur ont dit chaque jour : tu peux le faire, alors fais-le !

Cette situation ne représente pas une généralité, évidement, mais il suffit d’une fois pour que cela soit inacceptable, que je reconnaisse et site leurs existences.

Tu es forte et incroyable ! Grâce à toi j’ai la liberté de choisir ma vie, grâce à toi je peux choisir d’avoir des enfants ou non. Alors merci ! Je peux choisir d’être seule, je peux choisir d’être avec qui je veux, de la façon don je le veux. Alors merci!  J’ai le droit d’avoir une opinion, j’ai le droit d’être une personne, car tout cela n’exister pas il y a encore 50 ans… il y a 50 ans on avait même pas le droit d’avoir un carné de chèque…

Tu mérites que je sois forte, que je garde les yeux ouverts sur cette injustice. J’ai plus de chance que toi, certes, et c’est justement pour cela que je dois ne rien lâcher. Nous méritons d’être payés pareil, nous méritons d’avoir les mêmes chances que n’importe quelle paire de boules.

Il semble que mes boules soient placées trop haut et apparemment ça justifie beaucoup de choses… ma foi je ne comprends vraiment pas cette logique!

Et toi fille du monde qui n’a 5 % de ce que j’ai, sache je t’aime, je t’aime tellement, sans toi je trouverais ma chance normale, sans toi je ne me battrais pas et je ne verrais pas à qu’elle point le procédé est lent et difficile. Sois forte tu esincroyable, tu mérites tellement de choses ! J’aimerais tant que tu sois juste toi, qu’importe qui tu es, sois juste toi, ne cherches pas à être celle que les autres veulent voir, tu es formidable comme tu es. Ensemble, on peut changer les choses, nous sommes nombreuses et les insultes on connaît, la peur on connaît et pourtant on est toujours debout alors fonce ma grande !

Love,

Pixie.

Je vous laisse des liens de vidéo sur des femmes incroyables qui ont marqué l’histoire, car, merde, ça fait du bien de les découvrir et d’apprendre à les aimer.

Chaine de AudeGG et sa série Virago, des portraits de femme incroyable.

La chaîne String theory   et surtout la série Scienceuse par Marion Seclin.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s